Michael Schumacher hospitalisé aux Etats-Unis ?




Le magazine allemand Bravo croit savoir que Michael Schumacher, gravement accidenté fin 2013, pourrait être transféré dans une clinique spécialisée de Dallas.

Alors qu’il aura 49 ans en janvier prochain, Michael Schumacher continue de récupérer de ses blessures contractées lors d’un accident de ski à Méribel en décembre 2013. Le septuple champion du monde est actuellement surveillé dans le plus grand secret par des équipes médicales dans son domicile suisse situé au bord du lac Léman.

Néanmoins, Schumi serait toujours très faible, ce qui pousserait son épouse Corinna à l’hospitaliser à nouveau dans l'espoir d'améliorer son état neurologique.

Le magazine allemand Bravo rapporte ainsi que le Kaiser pourrait être transféré vers une clinique de Dallas, aux Etats-Unis d'Amérique. Ce centre hospitalier est dirigé par un certain Mark Weeks, spécialisé dans les blessures cérébrales dont souffre justement l’ancien pilote.

Cette hospitalisation représenterait un nouvel espoir pour la famille Schumacher afin de permettre à Michael de progresser autant que faire se peut :"Nous avons une expérience significative avec les patients ayant souffert d’un traumatisme crânien, a indiqué Weeks. Aucune clinique en Europe n’a traité autant de cas similaires à celui de Schumacher que la nôtre."

Keep fighting Michael !

La formation des pompiers s’adapte face aux feux de voitures Tesla




Les panneaux solaires ne sont pas les seuls à faire flipper les pompiers. Les incendies de voitures électriques sont un défi nouveau pour les combattants du feu, car leurs moteurs réagissent de façon imprévisible en cas de feu.

Cet été, par exemple, une Tesla avait pris feu à Ermensee (LU) après un accident. «Il y avait beaucoup d’incertitudes quand on s’est rendu compte que c’était une voiture électrique», raconte Marcel Kaufmann, chef des pompiers de Hitzkirch. Contrairement à un moteur classique, aucun bruit ne permet de connaître son état.

La batterie peut aussi poser problème quand elle brûle. Elle peut émettre des gaz toxiques, et son extinction nécessite une grande quantité d’eau. «Cela doit être pris en compte par le responsable des opérations, pour qu’il se munisse du matériel approprié», explique Michael Derungs, spécialiste des véhicules spéciaux au service du feu de Zurich. Il rappelle aussi que le risque que les flammes renaissent est élevé même plusieurs jours après l’intervention. Mis à nu, les composants sous tension peuvent être dangereux également pour les occupants du véhicule.

Tesla met d’ailleurs en garde sur son site internet, et fournit une fiche d’information destinée aux secours. Les pompiers de Hitzkirch et ceux de Zurich ont été formés à ces dangers cette année.